Tout savoir sur le bois d’acajou !

Qu’est-ce que l’acajou véritable ?

L’exportation de l’acajou cubain (Swietenia mahagoni), historiquement utilisé par des fabricants de meubles comme Chippendale et Sheraton pour sa couleur rouge profond et son grain, ainsi que par les constructeurs de navires pour sa résistance à la pourriture, a été interdite en 1946. En 2003, des restrictions commerciales sur l’acajou provenant d’autres pays ont été mises en place par la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES) afin de garantir sa survie, et plusieurs pays, dont le Pérou, ont interdit son exportation. Le véritable bois d’acajou est désormais disponible en grande partie dans les plantations. L’acajou du Mexique ou du Honduras (Swietenia humilis) et l’acajou à grandes feuilles (Swietenia macrophylla) sont les autres espèces d’acajou véritable.

Les acajous sont des arbres à feuilles semi-persistantes qui peuvent atteindre une hauteur de 75 pieds et une largeur de 50 pieds, mais ils mesurent le plus souvent entre 40 et 60 pieds. La variété à grandes feuilles atteint une hauteur de 200 pieds et vit jusqu’à 350 ans dans la forêt tropicale. L’acajou du Honduras, qui mesure 6 mètres de haut, est le plus petit. Les arbres sont résistants aux dommages causés par le vent et se propagent par des graines ailées qui poussent dans des gousses de 5 pouces de long. Comme la plupart des arbres tropicaux, l’acajou pousse rapidement, généralement 3 à 4 pieds par an.

Les principales caractéristiques du bois d’acajou

L’acajou, avec son grain droit et régulier, se ponce facilement. Il est moins susceptible de se déformer, de rétrécir et de gonfler que d’autres bois, et se teinte facilement, ce qui en fait le favori des menuisiers. Ces propriétés du bois d’acajou en font un bois idéal pour les placages, les armoires et les meubles. Avec le temps, le bois brun rougeâtre s’assombrit et présente un lustre rougeâtre lorsqu’il est poli. La sciure d’acajou peut provoquer une réaction allergique, généralement une irritation cutanée et nasale.

Les constructeurs de bateaux utilisent l’acajou en raison de la densité du bois et de sa résistance à la pourriture et au pourrissement. Ces qualités, ainsi que l’immunité du bois contre certains insectes, en font un bois idéal pour toute application où le bois est exposé à une humidité constante. Les fabricants d’instruments de musique apprécient le ton distinct et chaud que le bois confère aux guitares acoustiques. L’expert Eric Meier prévient que les arbres cultivés en plantation ne sont pas aussi résistants à la pourriture que les arbres sauvages.

Le prix du bois d’acajou dépend de la source, de l’espèce et de la qualité. En raison des restrictions imposées à l’exportation de ce produit, les réserves de véritable acajou diminuent et le prix augmente. Le bois cultivé dans les plantations est généralement le plus économique.

Pas tout à fait de l’acajou ?

Une grande partie du bois commercialisé en tant qu’acajou n’est pas le vrai bois, bien que certaines variétés partagent les meilleures qualités de l’acajou. L’acajou africain (Khaya spp.), un parent biologique du Swietenia, est le substitut le plus abordable et le plus facile à obtenir. Il ressemble beaucoup au véritable acajou mais est légèrement moins dense. Le Sapele (Entandrophragma cylindricum) et le Sipo (Entandrophragma utile) proviennent également d’Afrique. Tous deux présentent des caractéristiques proches de celles de l’acajou cubain, mais sont moins utilisés en raison d’un approvisionnement moins abondant.

En résumé, ces substituts d’acajou sont des matières moins nobles et certainement moins résistantes dans le temps. Mais ils restent toutefois des alternatives à considérer, surtout :

  • sur un plan écologique, afin d’assurer la sauvegarde de l’espèce d’acajou véritable et lui offrir le temps de se reproduire de façon durable et en nombre suffisant ;
  • sur un plan financier, car ces substituts sont accessibles à des tarifs abordables.

Un certain nombre d’autres bois, dont le Lyptus, le Mountain, le Santos et l’Andiroba, sont commercialisés comme des alternatives au véritable acajou. Le lyptus, nom de marque de l’eucalyptus cultivé dans des plantations au Brésil, est un bois durable, qui pousse rapidement et dont l’approvisionnement est bon. Son prix est raisonnable et sa couleur va du saumon au rouge brun foncé. Communément appelé lauan ou Meranti, l’acajou philippin ressemble à l’acajou véritable mais n’en a pas la durabilité et la résistance à la pourriture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *